JARDINER A LODEVE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Divers et états d'âme ?

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, juillet 30 2011

Les graines et leur gestion mondiale

un petit schéma : source : http://ngm.nationalgeographic.com/2011/07/food-ark/food-variety-graphic

cliquer sur l'image pour l'agrandir

varietes_de_legumes_disponibles.jpg

lundi, juillet 18 2011

Rainer Maria Rilke

Rencontre dans l'Allée des Marronniers

A l'entrée de l'allée la verte obscurité

l'enveloppa de froid comme un manteau de soie

qu'il accepta et revêtit : tandis

qu'à l'autre transparente extrémité

surgie du soleil vert comme de vitres vertes,

une forme isolée et blanche flamboya

qui longtemps resta lointaine

et puis, à chaque pas noyée, ployée

sous les chutes des lumières,

attira sur elle une claire alternance

qui la suivit, craintive, en lueur blonde.

Mais l'ombre tout à coup se fit profonde

et des yeux proches étaient ouverts

sur un visage aux traits précis

qui s'attarda comme dans un portrait

au moment ou l'on se quittait.

d'abord cela dura, puis ne fut plus.

R.M.RILKE

traduction de Jacques LEGRAND

nouveaux poèmes dédiés à Rodin

Oeuvres 2 - Édité au Seuil

mercredi, juillet 6 2011

un lézard qui mange des fraises !

j'aimerais participer - moi qui déteste ça d'habitude - au jeu "dire du mal de son voisin !" : il parait que untel (nous ne donnerons pas de nom !) - euh, c'était peut-être christian - a vu un lézard manger une fraise ! quel délicieux scandale ! mais je n'ai pas pu encore vérifier l'information !

un autre témoignage allant dans le même sens ici : http://ecojarvi.free.fr/spip.php?article118

je croyais les lézard uniquement insectivore, en fait non : http://www.animauxexotiques.com/lezards/alimentation/index.htm

mardi, mai 31 2011

Quand je repose les outils, je les nettoie ? ah bon ? pourquoi ? pourquoi moi...?

potimarron2main.jpg

Nettoyer les outils

Ben oui, il faut s'obliger à le faire.

Le raisonnement : ils étaient déjà plein de terre quand je les ai pris n'est pas un raisonnement valable, car la chaine de la négligence va devenir très longue.... si tout le monde raisonne comme moi.

Ça n'est pas très difficile, en plus. Considérez le comme un moment de repos après le gros effort : vous attrapez un petit bout de bois, une grosse feuille de "mauvaise herbe", selon le degré d'encrassement... et celui qui viendra après vous sera si content de trouver un outil en état de marche ! (Enfin, au minimum, il ne sera pas de mauvaise humeur plus que d'habitude). Les outils dureront beaucoup plus longtemps aussi... Et mieux : vous aurez le sentiment du devoir accompli... (heu... c'est pt'être un peu démodé ce truc là ?).

Pensez à tous les paysans qui se sont arrêtés avant vous pour entretenir leurs outils, aiguiser leur faux... je les voyais se régaler, heureux de leur savoir-faire.

Le rangement :

Ici les grosses pioches...

Là les petits outils légers, voués au désherbage et aux semis...

Là les grelinettes (ça y est, pour elles, on les retrouve toujours à la même place ! youpeee !

par ici, les fourches et les bêches fourches...

Au fond, les petits outils, en hauteur les outils dangereux...

Cela évite de prendre une demi-heure épuisante à déméler l'outil dont on a besoin ce jour-là.

Le type de travail :

N'oubliez pas que chaque outil a son type de travail... et qu'un petit manche fragile doit vous annoncer qu'il ne s'agit en aucun cas d'une pioche. Les grelinettes sont faites pour retourner un terrain déjà meuble, ne leur tordez pas les doigts en leur en demandant trop ! Si vous voulez faire du rappel, allez sur le lac du Salagou faire de la voile les jours de grands vents ! (autrement, pour le jardin, saisissez vous d'une grosse pioche ou d'un bigosse). Vous pouvez aussi attendrir votre terre en la couvrant de fumier, puis de paille, et arroser, et l'oublier en automne. Vous serez surpris au printemps de voir comme elle est devenue vivante, et donc beaucoup plus meuble.

On n'enfonce pas des clous dans les manches des outils : cela fend le bois et le fragilise. Si le clou est mal enfoncé, il risque, lors d'un choc de sauter, de sauter dans l'oeil de quelqu'un ! Glissez plutôt entre le manche et l'outil une petite cale, en roseau ou en bois, et faites ensuite descendre l'outil en le tapant parterre. (assez souvent cette dernière manoeuvre suffit).

Le dernier au jardin ferme la cabane (pouf, c'est toi qui t'y colles !)

- mais je n'ai pas utilisé d'outils !

- oui mais on ne peut pas demander à celui qui s'en va de faire tout le tour du jardin, pour savoir si vous avez aujourd'hui un outil ou non ? si ?

- moi je n'en utilise jamais... enfin, si, de temps en temps...

- alors, si tu te sentais solidaire ? si, pour le plaisir d'être dans ton bon droit, tu n'oubliais pas que ça serait bête de se faire voler des outils ?

Travailler en collectif ajoute parfois quelques devoirs... mais c'est quand même globalement positif, non ? personnellement, jamais je n'aurais cru pouvoir à nouveau jardiner... et j'en suis vraiment heureuse !

mardi, décembre 21 2010

les racines grecques de l'anémone

Il est une anémone que j'aime particulièrement, c'est la rose de Noël (elle me nargue, magnifique et insensible au froid, à 25 euros le pots chez la fleuriste du coin). (erratum : ah, lala, encore victime de l'état de mon pauvre cerveau : la rose de Noël est de la même famille de l'anémone (renonculacées) mais n'est pas une anémone).

j'aime aussi l'anémone pulsatile, qui fut longtemps mon médicament homépathique, et qu'on trouve au printemps près de la Courvetoirade dans des chemins creux qui semblent dater du moyen âge...

racines grecque : anemo, anemos, "air en mouvememnt, souffle". D'où anémone (ses pétale palpitent au moindre souffle d'air), anémomètre (il mesure la vitesse du vent) Pour les dérivés de la forme latine ANIM (animer, âme) cf le volume consacré aux radicaux latins, dans la même collection.

racine grecque, trouvée là : http://books.google.fr/books?id=EMKRGnIW6tAC&pg=PA12&lpg=PA12&dq=racine+grecque+:+ana&source=bl&ots=8lCprU6E6T&sig=8yEWnqRFp5anphgTvwy7gBAXbLE&hl=fr&ei=oCeCTNKUDNS7jAfa4rCNCA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CC0Q6AEwBA#v=onepage&q&f=false

dimanche, octobre 31 2010

un parfum - mon adolescence

L'odeur citronnée du géranium rosat dont Suzanne nous a proposé des boutures (dans un seau bleu près de la pompe à main) m'a ramenée en battements de coeur, à ma jeunesse. C'était un parfum aussi de la pelouse fraichement coupée, léger, une eau de toilette en puvérisateur ! un luxe inoui et moderne à cette époque.

C'est rigolo, il vient juste d'être réédité par la marque ! "Gin Fizz ". L'amie de ma mère qui me l'avait offert était très belle et très chic ! j'avais 14 ans, et elle me faisait entrer un peu dans son club (j'en avais besoin !)! correspondance : elle s'appelait Suzon !

Géranium rosat : voir wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ranium_rosat

http://www.mi-aime-a-ou.com/geranium_rosat_huile_essentielle_flore_ile_de_la_reunion.htm

En fait, il semble qu'il existe des tas de sorte de géranium, et la distinction entre pelargonium et vrai géranium ne me semble plus si évidente !

http://books.google.fr/books?id=cgGNpfMSz9QC&pg=PA96&lpg=PA96&dq=vrai+g%C3%A9ranium+et+parfums&source=bl&ots=R55w8OfAl_&sig=EAE2aUZHJGQv2E0fdjgPdb6n2Dk&hl=fr&ei=2CvbTKCsEdXt4gb61MiGCQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=6&ved=0CCIQ6AEwBQ#v=onepage&q&f=false

vendredi, octobre 29 2010

un champignon gris brillant à lamelle

près de mon compost et du framboisier que je viens de planter, est apparu un champigon gris, à lamelles, brillant, avec un chapeau qui se rétrécit vers le pied.

http://environnement.ecoles.free.fr/amanite-engainee-variete-grise.htm

Quelqu'un à une idée ?

Cela m'a donné envie de cultiver des pleurotes.

Si on faisait ça en collectif ?

La rhubarbe

Gunnère du Brésil - Rhubarbe géante - Gunnera Manicata

rhubarbe_geante.jpg

Cette photo provient du site FAAXAAL qui offre des contenus libres pour vos sites. FAAXAAL est une émanation de KRISS NATURE

Cette année ma petite rhubarbe est restée bien modeste. A part le défaut d'arrosage (accrochée bêtement à mon arrosoir manuel, je n'ai souvent pas été assez généreuse en eau), j'ai aussi été trop chiche en enrichissement du terrain (je vois qu'on peut mettre du fumier en quantité dans le trou assez profond que l'on doit faire avant de la transplanter).

J'attendrai donc, si elle résiste à l'hiver (ce qui semble, après consultation des voisins experts, être le cas en général) , l'année prochaine pour réaliser la recette de tarte à la rhubarbe qu'une épicière installée dans la grand'rue et qui faisait très bien son métier avait distribuée à ses clients. Recette délicieuse - dès que je la retrouve je la mets ici.

voici un article très intéressant sur la toxicité de la rhubarbe http://www.favv.be/home/com-sci/doc/avis06/AVIS_35-2006_Fr.pdf

voir aussi ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anthraquinone

si si ici aussi (plus joyeux (recettes etc...) : http://www.gustave.tv/fruits/657/rhubarbe.html

mardi, septembre 28 2010

__Quelques exemples de raisonnement absurdes__

mag_septembre_18_-__jardin_2010_031.jpgIl y a un raisonnement qui se rencontre souvent chez les ennemis de la culture bio : il est impossible de faire de la culture bio à 100%... donc ce n'est pas la peine de faire de la culture bio... Je préfère personnellement le raisonnement suivant : oui, c'est vrai, étant donné l'état de notre planète, c'est très difficile de faire du bio en étant sûre à 100% - mais c'est, en le faisant qu'on limite les dégats, qui sont déjà considérables.

Si on renonce à toute action bénéfique pour l'humanité sous prétexte que l'humanité est imparfaite.... on risque fort de voir s'aggraver les choses...

Il y a un autre raisonnement qui me choque terriblement et que je rencontre très souvent : il y en a d'autres qui le font... (une exemple au hasard : laisser son chien en liberté dans le jardin).... donc, je peux le faire.... moi, je préfère le raisonnement suivant : si j'agis bien, si je respecte le travail des autres, je pourrai DONC leur réclamer de respecter le mien - et peut-être pas en vain.

Il y a un autre raisonnement qui me choque : - moi, je ne m'en sert pas... je ne suis donc pas concerné... je préfère : d'autres en ont besoin, dans le jardin, et comme je suis jardinière comme eux, je me sens DONC solidaire... (et en annexe : s'ils n'avaient pas cette solution, peut-être ce besoin les amèneraient à des solutions très désagréables pour tout le monde).

jeudi, août 5 2010

La chasse au subvention n'est pas toujours ouverte ????

voici un article du monde qui est intéressant sur le sujet :

http://www.lemonde.fr/politique/art...-20100804-zonea|http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/08/04/le-compagnon-de-christine-lagarde-condamne-a-rembourser-des-subventions-europeennes_1395481_823448.html#xtor=EPR-32280229-NL_Titresdujour-20100804-zonea]

Voilà qui peut inciter à la prudence les associations.

Voilà aussi qui peut faire rêver : les pluies de millions ne sont pas pour tout le monde....

mardi, janvier 19 2010

Eolienne autoconstruction

information pouvant intéresser des jardiniers, oui ?

objet : Renouvelables Autoconstruire son éolienne : formation

Tripalium: une asso qui forme à l'autoconstruction d'éoliennes.

Voir à http://www.tripalium.org/



Notre formation d'auto-construction est basée sur une conception d'éolienne développée par Hugh Piggott. Pendant cette semaine de formation nous allons construire une éolienne de 2 à 4m de diamètre.

Prochaines formations & festivals Lundi 15 au samedi 20 Février 2010 chez Christian MARY à CLARET (Hérault) , formation éolienne 3,60m en diametre raccordé au réseau

page 2 de 2 -