JARDINER A LODEVE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, septembre 12 2017

le compost

La semaine dernière, j'ai été lamentable pour le compost. je crois que je suis trop vieille et trop dépressive. Même le compost, je n'arrive pas à assumer. Heureusement, de bonnes fées sont passées par là, et quelqu'un assure à ma place. (dimanche matin, le compost était impeccable.) Merci merci.

vendredi, août 18 2017

jardin en hiver (pour se rafraichir)

comment s'appellent ces fruits déjà ? Ah oui ! Plaqueminier ou Kaki ! fruits_d__hiver.jpg j'avoue que j'en ai "volé" un cette fois là. (j'en avais assez de les voir disparaître sans qu'une distribution équitable s'annonce).

mercredi, août 9 2017

jeudi 9 aout 2017 : compost

voilà ! je suis très fière de moi - surmontant ma déprime, j'ai réussi à m'occuper du compost. (vous savez, le compost à côté de l'air de jeu, quai des Ormeaux(des ormeaux y en a plus mais le quai y est toujours).

rappel : ne mettez pas les fleurs fanées sans les avoir découpées en petits morceaux - c'est vrai pour beaucoup de choses : les auxiliaires ont une petite bouche !

appel : par pitié, remplissez à ras bord le bac à BRF, à partir d'un certain age, (ou avec un beau costume), aller chercher tout au fond avec une toute petite pelle peut être à la longue décourageant ! n'oubliez pas que nous espérons motiver de plus en plus de gens...

résumé pour aujourd'hui :

  • BRF
  • PETITS MORCEAUX

PS : en fait on est mercredi ! je suis vraiment gâteuse !

dimanche, août 6 2017

COMPOST : Au secours, c'est plein d'asticots qui grouillent : la mouche soldat

Hermetia Illusens

Premier réflexe : l'horreur ! (est-ce gravé dans nos gènes ? le réflexe est difficile à surmonter...)

Deuxième réflexe : aller sur internet ! Là j'apprends que les larves s'élèvent (achetez un cher appareil !!!: https://www.sciencesetavenir.fr/insolite/cultivez-vos-mouches-pour-le-repas_11660#comments), et se vendent (https://www.bioinsecte.com/produit/mouche-soldat-noire-hermetia-illuscens/)

En effet, il parait qu'elles pourraient être un très bon apport de protéines. (je signale que nous mangeons en nous régalant des choses vivantes assez dégoutantes au premier abord, comme les huitres, les bigorneaux, les crevettes...), elles servent aussi à nourrir tout un tas d'animaux "familiers".

Dans ma petite enfance, j'avais déjà fait leur connaissance sous le nom d'"asticots", quand j'avais voulu me mettre à la pêche en rivière (ouh, burk et les mâles de mon espèce m'avaient renvoyée à ma sensiblerie "féminine"). (j'ai compris bien plus tard que les hommes ont besoin de moments sans femme, afin de reconstituer leurs hormones dans la compétition et la camaraderie mâle -et que la pêche en était une version paisible).

En ce moment nos précieuses auxiliaires grouillent dans le compost.

Surmontez votre premier instinct, ne prenez pas la fuite trop rapidement, et n'oubliez pas de recouvrir de BRF (avec la petite pelle) votre apport tout frais, après l'avoir étalé (avec la petite fourche).

COMPOST et essayer d'être utile

Cette année, par épuisement, je n'ai pas réussi à aller au jardin, et bien sûr, il est un peu à l'abandon. Un peu, beaucoup.

J'espère reprendre les cycles cet automne, lorsqu'il fera moins chaud. j'espère aussi trouver un moyen de locomotion pour y aller. (le problème, c'est le retour : après avoir jardiner, je suis épuisée, et la marche pour rentrer à la maison est une punition dont mon corps se souvient et je me décourage d'y retourner... ).

Bon, 70 ans, c'est beaucoup. Beaucoup de pauvres sont déjà morts à cet âge.

Alors, près de chez moi, il y a un compost installé par l'association du jardin des berges.

Je vais essayer de m'y rendre un peu utile : ma responsabilité, le jeudi, est de passer l'inspection (enlever les sacs en plastique (même biodégradables) et autres tristes erreurs).

Marie, l'animatrice des composts, a commencé à nous former, et j'espère qu'elle aura le temps de nous perfectionner. C'est pas si simple, un compost.

- que peut-on y mettre ? (je suis encore un peu faible sur le sujet) - les bestioles qui font le boulot de décomposition pour arriver au compost ? - que ne doit-on pas y mettre (et là la liste est longue !!!)

jeudi, mars 9 2017

les "COLIBRIS" dépassent les bornes

j'ai écris au mouvement des Colibris, il y a déjà un certain temps ! je constate que l'article qui envoie sur mon blog est toujours en ligne. ici

Les "colibris" ont l'art de récupérer des actions, sans avancer un sous, ne une aide !!!!

Le "jardin des berges" n'est pas, que je sache, affilié aux "colibris" non plus !

Rhabbi, qui parade dans les sphères people et mediatiques people, ferait mieux de surveiller son petit monde !!

http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/pierre-rabhi-enquete-sur-un-prophete-sophie-des-deserts/29872

lundi, février 27 2017

étude étymologique du mot jardin

parfois, cela m'épuise, parfois cela me réjouit plus qu'un poésie, l'étymologie donne un tel relief aux mots !!!

Paradis : mot Perse et Grec, signifiant jardin....

Allez, comme moi, lire ce très bel article sur l'etymologie.

c'est là : https://italies.revues.org/1990

et j'ai trouvé l'illustration là :

http://www.projetsdepaysage.fr/islam_et_paysage_au_xvie_siecle_

jardin_perse.jpg

mercredi, décembre 7 2016

De quelle taille pourrait-être mon jardin, en toute justice ?

Bon, d'accord, je laisserais aux spécialistes (bio bien sûr), la tâche de me procurer blé, riz, céréales autres, et aussi de s'occuper d'élever quelques bêtes laitières (? pas sûr), les fruitiers, je ne sais pas. et tu vois ce qui me resterait pour faire un jardin (par personne en comptant les bébés !) !!! que de bonheur ! Franchement, je ne tiens pas à avoir 28 000 m2 de jardin ! mais bon, 200 m2, ça serait déjà le bonheur total !

Plus je réfléchis, plus je me dis qu'un petit bois... c'est très utile pour nourrir le jardin...

Et les arbres fruitiers et quelques pieds de vigne, et un tout petit bosquet de bambous....

surface_agricole_par_habitant.jpg

sources : wikipedia : la SAU (surface agricole utile)

mercredi, novembre 16 2016

Josy

En souvenir d'une si gentille et patiente voisine de jardin Josy.jpg

vendredi, novembre 11 2016

Safran surprise !

safran.jpg

des bulbes oubliés sous un pot-pourri (pas pourri du tout) : je récolte du safran !!! quel joli cadeau ! (désolée, j'ai déjà récolté les étamines rouges).

dimanche, octobre 16 2016

l'oothèque de la mante religieuse

Je viens de découvrir dans ma parcelle de jardin, avec un grand bonheur, d'énormes mantes religieuses, brunes et dorées.

Je me suis prise d'un intérêt passionné pour ces bestioles, car j'ai appris qu'elles mangent les punaises !!!

Mangent-elles les punaises chinoises (à couleur variant avec leurs mues: brunes, puis vertes ponctuées de "boutons" jaunes=, ennemies qui massacrent chaque année mes tomates car elles se régalent dans les fleurs et les boutons, et dessèchent les feuilles en suçant la sève... brrr...) ?

(Nous avons appris samedi après-midi, grâce à l'association Kermitt venue nous faire une petite formation aux jardins partagés, que la cruauté de la femelle n'est peut-être que de l'euthanasie, car le mâle, s'il survit, se traine lamentablement, incapable de se nourrir et finit mangé vivant par les fourmis au lieu de contribuer au bon développement des oeufs et donc de ses enfants). De toute façon, je pense qu'il est simplement idiot de vouloir appliquer nos critères de "gentillesse" ou de "morale" à la gente des insectes !!!

Ils occupent une partie de notre univers, ils y sont utiles (à court terme ou à long terme) ou en tout cas font partie des cycles de la vie.

Et en plus, nous sommes là "pour" les apprécier et percevoir leur beauté !

Loin de moi toute explication finaliste, mais bon : un mante religieuse, c'est impressionnant de toute façon.

oothèque (genre d'armoire où la mante range ses oeufs) (pour que vous ne détruisiez plus ces petits tas étranges, collés sur le bois ou les pierres : image empruntée à ce site : http://ecolepaulracault.pagesperso-orange.fr/Site2006/cm1_garcia.html

ootheque_mante_religieuse.jpg

Les bébés mantes religieuses : voir ici : http://www.animateur-nature.com/gros_plans/page_mante1.html

dimanche, août 7 2016

faire un bouquet en rentrant du jardin

bouquet_2b_rue_g.fabremodifie.jpg

dimanche, juillet 31 2016

tanaisie

les grandes feuilles lancéolées qu'on voit sur la photo appartiennent à une consoude - bon, ça prête à confusion, mas je trouvais le mélange joli.

tanaisie.jpg

mercredi, juillet 20 2016

les bouquets fanés

j'aime les bouquets fanés. et j'ai perdu le choix de la taille de l'image ! help ! bouquetfane.jpg

lundi, juin 13 2016

planter les fraisiers

voici un schéma très maladroit (fait à la main droite avec ma souris) indiquant comment planter les fraisiers. c'est une recette enseignée par une très bon maraicher bio. planter_les_fraisiers.jpg

le but est - de respecter les racines du fraisier (il déteste avoir les racines retroussées), ce que permet la petite butte intérieure au trou de plantation) -et de permettre un arrosage par capillarité (en arrosant dans le creuxj), sans mouiller directement les fraisiers perchés sur leur butte (la grande)

IL faut bien sûr remplir la cavité du haut de la butte, après avoir placé le fraisier !

dimanche, mai 29 2016

questions à Terre et humanisme (association de PIerre Rhabi)

Voici le mail que j'envoie à Terre et Humanisme (à m.gabeloux@terre-humanisme.org) :

"Bonjour,

je viens de lire une brochure sur un projet d'action sur Montpellier, publiée par Terre et Humanisme. Pourriez vous me dire de quand elle date ? (elle est ici : http://terre-humanisme.org/wp-content/uploads/2015/11/note-intention.pdf) Pourriez vous me dire quels sont les actions concrètes qui en ont découlé ? Je suis, je dois vous l'avouer, assaillie par les doutes concernant les Colibris et Terre et Humanisme et je serais très heureuse d'être rassurée.

J'ai constaté par exemple que le jardin partagé auquel j'adhère à Lodève était quasi présenté comme une action colibri dans une de vos publication. Hors je n'ai pas entendu parler ni d'aide financière, ni d'aide technique de la part de votre association. Merci si vous pouvez prendre le temps de me répondre. Je publie cette lettre sur mon blog. A bientôt. lucile chesnais"

Je ferai bien sûr part ici de la réponse, s'il y en a une... oui, la voilà :

"Bonjour Lucile,

Cette note d'intention date de juin 2015, et c'est dans les intentions qui sont inscrites dans ce document que Terre & Humanisme avance. A noter que terre & Humanisme et Colibris sont deux associations distinctes aux actions complémentaires mais différentes. Je ne me répondrai donc pas à la place de Colibris. Il ne me semble cependant pas que les Colibris soient dans la récupération mais plus dans la fédération des initiatives pour les tendres plus visibles.

En terme d'actions concrètes, le programme d'actions sur MTP est en phase de construction, duquel je peux vous assurer que devraient découler de nombreuses actions concrètes sur les années 2017 / 2018, c'est encore une phase de co-construction avec les acteurs locaux et de concertations (essentielle pour monter des actions en adéquation avec les acteurs du territoire). Parmi les actions prévues : l'accompagnement d'un site expérimental et pédagogique en AE sur MTP pour servir de base de formations, et d'expérimentation.. un investissement de l'association sur des actions de mobilisations citoyenne (sensibilisation), ainsi que l'organisation de chantiers paysans.

En souhaitant que ces quelques éléments puissent déjà répondre a vos préoccupations,

Bien à vous, Marie Gabeloux"

A SUIVRE......

vendredi, mai 6 2016

Ducerf - plantes bioindicatrices

[https://www.youtube.com/watch? v=dmTZRbGWxeU| https://www.youtube.com/watch? v=dmTZRbGWxeU]

<iframe width="854" height="480" src="https://www.youtube.com/embed/dmTZRbGWxeU" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

https://www.youtube.com/watch?v=kBAJ-BRI4CA

lundi, avril 18 2016

les plaisirs du jardin d'avril

fraisiers2.jpg

fraisiers et estragon

vendredi, décembre 11 2015

l'onagre

j'apprends que les fleurs d'onagre sont comestibles !

j'espère que les "nettoyages" successifs ne seront pas arrivé à bout de nos belles onagres semées par un sympathisant jardinier !

voir ici : http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/archive/2010/08/25/l-oenothere-ou-l-onagre-le-jambon-du-jardinier.html

mercredi, octobre 7 2015

Les Plantes bio-indicatrices. (ou plaidoyer pour une acquisition) voir bémol en fin d'article

Ayant donné ma démission de mini-animatrice de la bibliothèque (on cherche la relève), je n’ai pas cessé pour autant de m’intéresser aux livres concernant le jardin.

Et il existe une bible dans le domaine des plantes bio-indicatrices qui serait vraiment à sa place dans nos rayons, car peu d’entre nous ont les moyens de faire venir des diagnosticiens compétents et armés (de savoir savants et d’analyses), pour évaluer leur petite parcelle. Une évaluation globale ne voulant pas dire grand-chose, car depuis 6 ans, nos parcelles ont évolué en fonction de nos actions diverses.

C’est donc du livre (2 ou 3 volumes) dont nous avons grand besoin et dont je rêve que je vais vous parler.



- L’encyclopédie des plantes bio - indicatrices alimentaires et médicinales guide du diagnostic des sols. Volume 1 - L’encyclopédie des plantes bio - indicatrices (volume 2) de Gérard Ducerf Éditions Promonature 2008 ● - (volume 3) de Gérard Ducerf Éditions Promonature 2005 (59,00 euros sur amazone) - Voir ici : http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/2951925875/ref=tmm_other_meta_binding_new_olp_sr?ie=UTF8&condition=new&qid=&sr= -

J’en ai lu quelques lignes, en passant, car notre animatrice « Plume », possède ces merveilleux tomes.

Mais ce sont des usuels*, des livres de chevet à apprendre par cœur (non, là je plaisante, enfin peut-être pas).

Une seule page concernant une plante vous dit tout sur elle, sur ses vertus, sur ses propriétés, sur sa localisation, et évidemment sur les caractéristiques et les faiblesses, les déséquilibres (les manques et les trops (ne pas les oublier ceux-là) du terrain qu’elle envahit, lorsqu'elle se relève de sa "dormance".

Petit à petit je comprends combien la vie dans un jardin est importante. Et la vie, elle a besoin de symbioses, c’est-à-dire que plusieurs sortes de vies qui cohabitent s’enrichissent mutuellement, tant au niveau microscopique (ex : bactéries transformatrices et bénéfiques sans lesquelles un humain ne peut digérer) que macroscopique (comprendre quelles plantes vivent ensemble harmonieusement et en s’entr’aidant).

Dans cette biodiversité nécessaire, il faut comprendre les insectes pollinisateurs, les vers de terre, mais aussi tout un ensemble, un milieu, favorable ou défavorable, qui évolue sans cesse et dont l’équilibre doit se rapprocher des milieux naturels… tout en y glissant les plantes domestiques que nous aimons manger, et peut-être aussi en apprenant à en manger d’autres, plus solides, que nous avions coutume de nommer « mauvaises herbes » ou « adventices » et qui deviennent nos alliées.

PS : Comme vous pourrez le voir sur un site très gouvernemental et ministériel, la culture concernant les plantes bio-indicatrices s’étend. Voir ici : [http://www.epl.carcassonne.educagri.fr/fileadmin/user_upload/pdf/CFPPA/Plantes_bio-indicatrices.pdf |http://www.epl.carcassonne.educagri.fr/fileadmin/user_upload/pdf/CFPPA/Plantes_bio-indicatrices.pdf]

Sur youtube : https://www.youtube.com/watch?t=34&v=DgliTV3jQ3w

PS : j'ai fait l'acquisition personnelle de deux de ces tomes (une folie pour mon budget minimum vieillesse) : terrible déception : c'est très mal organisé, certains articles parlent de colonnes dont je n'ai pas trouvé la trace... (des copier-coller ?)... la collecte statistique me semble difficile pour un petit jardin... mais peut-être est-ce lié à mon ignorance dans le domaine ? en tout cas, j'attrape des maux de tête. (pas de repérage par exemple par type de plantes : les graminées par exemple qui sont dispersées dans tout le bouquin, par ordre alphabétique des plantes en latin (?).

  • (livres que l’on consulte sur place pour les laisser en permanence à la disposition du public)

- page 1 de 13